STAGE
récupération
de points

Prochaine Formation

Les et

voir le planning

Contactez nous

Contact Formation

campus.fanny@orange.fr

21 rue des Frères Lumière
14120 MONDEVILLE

Du lundi au vendredi : 8h-12h / 13h-18h

02 31 70 9000


 

Handicap et conduite ne sont pas incompatibles Notre référent handicap : Mme Guérin Fanny / Tel : 02.31.70.90.00 /Mail : campus.fanny@orange.fr


Description

Dans un premier temps, il faudra que le stagiaire fasse évaluer son handicap par rapport au permis de conduire :

Les types de handicap :
Handicap physique
Grâce aux aménagements techniques disponibles (BV automatique, le joystick, le siège pivotant, l’assistance à la conduite …) il est aujourd’hui possible de conduire avec presque tout type de handicap physique.
Handicap visuel
En cas de handicap visuel, le candidat devra réaliser un test afin de déterminer s’il a une vision compatible avec la conduite. Les altérations incompatibles sont précisées par l’arrêté du 18 décembre 2015.
Handicap auditif
Handicap auditif et conduite sont tout à fait compatibles. Cependant, certains aménagements pourront être réalisés durant les épreuves théoriques et pratiques du permis de conduire.
Handicap mental, psychique ou cognitif
Chaque situation étant propre à la personne concernée, une évaluation individuelle doit être réalisée. L’avis médical déterminera l’aptitude, notamment sur le domaine cognitif (compréhension des panneaux par exemple).
Malgré tout, chaque situation est différente et demande une évaluation individuelle.

Faire évaluer la situation du candidat par rapport à son handicap
Pour tout type de handicap, une visite médicale est obligatoire dans le cadre du permis de conduire.
Elle détermine la compatibilité avec la conduite et/ou les aménagements nécessaires. Elle est effectuée par deux médecins agréés par la préfecture, et la demande se fait auprès de la Commission médicale de la préfecture du département.
Si l’aptitude est déclarée, un certificat sera remis au candidat et devra être présenté lors des épreuves du permis de conduire. Selon la situation, ce certificat est valable de 6 mois à 5 ans.

Préparer l’examen
Une fois le certificat d’aptitude reçu, le candidat pourra le présenter à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer. Un inspecteur du permis de conduire vous conseillera alors sur les aménagements dont vous avez besoin.

                               CAMPUS Formation et le handicap
Selon le handicap, CAMPUS Formation peut assurer la formation préparant au permis de conduire s’il n’y a pas besoin d’un aménagement particulier ou si celui-ci est amovible et que le candidat puisse le fournir.
Sinon, notre équipe vous orientera vers une auto-école partenaire possédant les différents équipements nécessaires. La liste des établissements d’enseignement de la conduite pouvant assurer ces formations dans le Calvados est disponible sur notre site internet et auprès des services de la DDTM du Calvados.
Pour les formations Deux Roues, les candidats peuvent de rapprocher de l’entreprise HMS (Handicap motard solidarité) pour avoir un deux-roues équipé en fonction du Handicap. Ensuite, la formation sera assurée par notre équipe de formateurs
https://www.francebleu.fr/infos/societe/une-convention-pour-aider-les-motards-en-situation-de-handicap-a-remonter-a-moto-1574852007

Les auto-écoles spécialisées étant rares, le Centre de ressources et d’innovation mobilité handicap (CEREMH) met à disposition la liste sur leur site. Le CEREMH propose également des formations au permis de conduire pour les personnes qui rencontrent des difficultés très spécifiques et ne trouvent pas de solutions dans les auto-écoles existantes.

Passer l’examen
Généralement seule l’épreuve pratique, diffère lorsque le candidat est en situation de handicap. Dans ce cas, cette épreuve est précédée d’un examen de 40 minutes au cours duquel l’inspecteur évalue les aménagements du véhicule.
En cas de réussite aux épreuves, l’inspecteur délivre une “feuille jaune”. Elle fait office d’attestation provisoire valable 2 mois en attendant la réception du permis de conduire. Le permis qui vous sera délivré sera alors soit définitif soit temporaire. Il s’agira d’un permis temporaire si votre situation est susceptible d’évoluer dans le temps. Vous devrez alors repasser une visite médicale au terme de sa date de validité pour déterminer à nouveau votre aptitude à conduire.

Quels aménagements lors de l’épreuve ?
Candidats sourds et malentendants
Les candidats sourds ou malentendants bénéficient de sessions adaptées. Leur épreuve théorique est plus longue que l’épreuve classique et dure 1h30.
Durant l’examen pratique, ils peuvent avoir accès au dispositif de communication adapté de leur choix afin de comprendre au mieux les épreuves. Ils peuvent faire notamment appel à un interprète en langue des signes ou à un codeur en langage parlé et complété. Il leur sera possible de l’utiliser pour traduire l’accueil et la présentation de l’épreuve ; les questions et les réponses relatives aux vérifications techniques ; les recommandations, questionnements ou conseils formulés par l’expert ; les annonces faites suite aux éventuelles erreurs sérieuses ou graves ; le bilan de l’évaluation.

Candidats à mobilité réduite
Si besoin, les questions/vérifications techniques portant sur l’extérieur du véhicule peuvent être réalisées en début d’examen. Pour tenir compte des difficultés éventuelles (de communication ou de mobilité) du candidat, un temps supplémentaire peut être accordé. L’expert ou l’accompagnateur peut également apporter son aide.


Les aides financières
Les personnes en situation de handicap, peuvent bénéficier d’aides pour les aider à financer leur permis de conduire. Ces aides peuvent être cumulables mais peuvent être soumises à certaines conditions de ressources.
Les candidats doivent se rapprocher de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), ainsi que de l’AGEFIPH ou du FIPHEP si le besoin du permis de conduire intervient dans le cadre d’un projet professionnel